La DSP2, une opportunité pour repenser les parcours de souscription des crédits

28 mai 2021
Banque et finance

Dans ce cadre, la Directive sur les Paiements n°2 a été principalement subie par les banques, sans créer de véritables opportunités de création de valeur. De plus, les mesures d’authentification forte portée par cette directive ont parfois tendance à alourdir les parcours client.
 
Cependant, chez mc2i, nous sommes convaincus que les évolutions réglementaires récentes peuvent être utilisées par les banques comme des tremplins pour se transformer, innover et identifier de nouveaux moyens de créer de la valeur.

Voici quelques conseils pour capitaliser sur l’APIsation de l’écosystème bancaire et révolutionner les parcours clients des emprunteurs.

Collaborer avec les nouveaux acteurs de l’Open Banking

La DSP2 a introduit, dans le paysage des activités bancaires, deux nouveaux types d’acteurs : 

  • Les prestataires de services d’information sur les comptes (PSIC)
  • Les prestataires de services d’initiation de paiement (PSIP)

La directive oblige aussi les banques à partager les données des comptes bancaires de leurs clients avec les tiers prestataires de services de paiement (PSP tiers), en leur donnant accès au service de consultation de compte, d’émission de virement, etc... 
En contrepartie, la banque peut également profiter de l’expertise de ces fintech et capitaliser sur les services mis à sa disposition dans le cadre de la spécialisation du secteur. 

Tirer profit de l’APIsation de l’écosystème bancaire

Pour mettre les informations bancaires à disposition des nouveaux acteurs, les banques ont été contraintes de mettre en place des interfaces de programmation qu’on appelle « API »  pour Application Programming Interface.
Au fil des années, nous avons assisté à une véritable APIsation de l’écosystème bancaire. En effet, tous les acteurs du secteur, banques traditionnelles et fintech ont développé des API mettant à disposition de tiers des données et services à la demande.

Ce point, en particulier, sonne l’avènement de l’Open Data. 
Il s’agit d’un véritable changement de paradigme, car l’utilisation de ces données par les uns ne limite pas leur usage par les autres, et va parfois même jusqu’à l’enrichir.
Ainsi, les banques peuvent mettre à disposition de leurs clients, employés et systèmes, des services proposés par des licornes de la Fintech.

Capitaliser sur les algorithmes d’agrégation des comptes et de catégorisation des dépenses

Il s’agit de services, proposés par des prestataires d’informations sur les comptes bancaires. 

Suite à la multiplication des établissements proposant des comptes de paiement et de dépôt, il est de plus en plus fréquent de posséder des comptes dans plusieurs établissements. Un nouveau besoin est donc apparu : celui de consolider les informations provenant des différents établissements.
Les agrégateurs de comptes, récupèrent les données bancaires de leurs clients via les APIs de leurs banques et proposent généralement de :

  • Catégoriser les dépenses
  • Calculer des soldes prévisionnels
  • Visualiser ses données financières dans des graphiques spécifiques.

 Par ailleurs, ces agrégateurs ont aussi développé leurs APIs pour permettre aux autres acteurs de l’écosystème d’utiliser, moyennant finance, leurs algorithmes de catégorisation et d’analyse des données bancaires.
Cette catégorisation a un intérêt majeur pour les banques qui n'excellent pas dans l’analyse des dépenses et de l’épargne potentielle de leurs clients. Elle ouvre ainsi de nombreux cas d’usages pour les banques tels que la proposition de produits d’épargne et d’assurance pertinents ainsi que l’analyse précise des capacités d’emprunts de ses clients. 

Simplifier les processus de souscription de crédit

Le contexte d’APIsation croissant crée un terrain favorable à de nouvelles pratiques, notamment dans le processus de souscription et d’octroi des crédits.

En effet, toute demande de crédit à la consommation fait habituellement l’objet d’une instruction au cours de laquelle le demandeur doit fournir de nombreuses pièces justificatives, dont ces 3 derniers relevés bancaires. Ces parcours sont généralement longs, et peu optimisés pour les clients qui doivent réunir les pièces et les scanner avant de les envoyer par mail ou de les déposer sur une plateforme ad hoc, avant que ceux-ci ne soient analysés.

Pour simplifier ce parcours du combattant, mc2i conseil à ses clients bancaires d'utiliser les services de catégorisation des dépenses, via des APIs,  pour calculer des scores plus pertinents de solvabilité de ses clients, sans leur demander le moindre document papier, par une simple connexion aux applications des agrégateurs de comptes.
Selon les acteurs spécialisés, ce score DSP2 permet d'accroître le score de Gini de 15% et d’augmenter de 30% le nombre de crédits à octroyer sur la base de ces informations décisives.  
Il s’agit d’une véritable révolution en termes d’analyse de la situation des demandeurs de crédit, ainsi que de simplification du parcours client.

Lancer des projets toujours plus innovants pour disrupter le secteur

Nous avons la conviction que la transformation de l’écosystème bancaire crée un terrain favorable à l’innovation et à la croissance.
De par ces nombreuses expériences dans le secteur bancaire, mc2i a développé plusieurs expertises critiques pour accompagner les banques dans leur transformation digitale.
Nous accompagnons notamment des leaders du marché des néo-banques dans la refonte des parcours de souscription de compte bancaire pour optimiser l’expérience utilisateur.
Nous intervenons aussi sur différents projets de transformation des outils et pratiques de gestion des risques de crédit, de liquidités et opérationnels.
Enfin, nous disposons d’une expertise éprouvée en matière de technologies émergentes et réalisons une veille systématique sur les tendances qui impacteront les banques dans les années à venir. 
 

Dan Petit

Le sujet vous intéresse ? Nos experts vous répondent

Lorenzo BERTOLA
Lorenzo BERTOLA
Directeur du pôle Banque, Finance & Assurance

mc2i est devenu, au fil des années, l’un des acteurs majeurs de la transformation digitale dans le secteur bancaire et financier en accompagnant les établissements institutionnels, banques de détail, banques privées, sociétés de financement et d’investissement ainsi que les gestionnaires d’actifs.

Partager