Retour sur la SITL 2021 : La transition écologique au cœur des enjeux de mobilités pour aujourd'hui et pour demain

bus
27 octobre 2021
Transport et mobilités

Thématique omniprésente dans les médias et dans le débat public, la transition écologique était également sur toutes les lèvres pour cette édition du SITL.
 

Ainsi, de nombreux acteurs aperçus lors de nos conférences ont évoqué l’enjeu majeur que représente le verdissement et la décarbonation de toute la filière logistique.


Répondre à cet enjeu contemporain deviendra de plus en plus une nécessité légale (la fin des ventes de véhicule diesel en 2040 pour tous les pays européens étant un exemple parmi d’autres) mais aussi un argument commercial: les acteurs impliqués dans la chaîne logistique sont de plus en plus attentifs à leur bilan carbone et auront des exigences croissantes en matière d'offre "verte". La "Décarbonation" peut donc devenir un avantage concurrentiel et peut à elle seule être un facteur de positionnement stratégique d'une entreprise. 


D'ailleurs, certaines entreprises ont su utiliser le salon pour mettre en lumière leurs bonnes performances écologiques, à renfort de "chiffres clés" et de "punchlines". Ainsi, les participants ont pu apprendre qu'un train de Fret de 1800 tonnes, qui équivaut en volume à 46 camions, ne rejette "que" 3 tonnes de CO2 contre 44 tonnes pour leurs homologues routiers. 
Certains acteurs anticipent déjà ces tendances de fond : IVECO, constructeur de véhicules industriels, a ainsi vu ses commandes de véhicules non diesel sensiblement augmenter lors de ces derniers mois.

Image
bus
false

Néanmoins, cet objectif de verdissement entraîne plusieurs interrogations dans son sillage. Par exemple, le recyclage des batteries des véhicules électriques est une question centrale de cette mobilité que l’on veut “décarboner”: si des solutions existent, les coûts et les investissements nécessaires pour les mettre en œuvre sont de réels freins pour le moment. 


En outre, le secteur de la logistique, s’il veut réussir sa transition écologique, devra nécessairement réussir à optimiser ses flux.


Dans ce cadre, l’utilisation du numérique et des SI pourrait jouer un rôle primordial, par exemple dans le secteur du fret aérien, ou un besoin de revue globale de la chaîne logistique a été évoqué avec insistance.


Alors que la COP 26 débutera dans à peine plus d'un mois à Glasgow et que les tribunes scientifiques sur l'urgence climatique se mutliplient , la SITL 2021 et ses acteurs ont su être en accord avec leur temps, en accordant une place majeure à la transition écologique, tant sur les stands qu'au sein des conférences


Si le numérique a été maintes fois cité comme un atout dans l'objectif de verdissement de la chaîne logistique, il n'a pas vocation à être une solution miracle


Par exemple, la consommation énergétique des data centers représente aujourd'hui 4% de la consommation mondiale, et ce chiffre ne cesse de croître d’années en années.


Il apparaît donc clair que la réussite des objectifs environnementaux que nous nous sommes auto-assignés passera également (et avant tout?) par des changements de mentalité et de comportement. 

Le sujet vous intéresse ? Nos experts vous répondent

Edouard LEGRAND
Directeur d’Unité, Directeur de l'Expertise Transport et mobilités

Le numérique est au coeur des mutations du transport et de la mobilité. Il bouleverse les modèles établis et rend possible l'émergence de nouveaux usages, dans un cadre légal adapté. C'est pourquoi nous accompagnons l'ensemble des acteurs de l'écosystème dans leur transformation sur leurs enjeux métiers ainsi que sur le pilotage et le déploiement de leurs projets IT.

Partager
le Centre d'Expertise Transport & Mobilités
une exclusivité mc2i